menu
Publié le 24 avril 2018 par Joselito

J’en parle très souvent et je suis toujours surpris de voir que cet ouvrage n’a pas l’audience qu’il mérite.

Prenez 4 gars – Rick Levine, Christopher Locke, Doc Searls, et David Weinberger – et embarquez pour l’année 1999.

Le petit mark zuckerberg à 15 ans et il ne pense pas encore à Facebook (mais aux filles oui). Votre téléphone mobile n’est pas smart et pèse un âne mort et la promo du moment est l’internet 56k ILLIMITÉ de chez AOL.

Et pourtant, ces quatre gars rédigent un manifeste qui sera publié d’abord en ligne (retrouvez l’original ici) qui raconte l’internet d’aujourd’hui, les réseaux sociaux de maintenant et le marketing du XXIème siècle.

Les marchés sont des conversations

Voici la première des 95 thèses développées dans ce manifeste des évidences.

Le fait que vos clients et prospects parlent entre eux via les réseaux sociaux, que ces derniers aient accès à plus d’informations que vos commerciaux étaient là depuis longtemps.

Voilà bientôt 20 ans que nous savons que nous devons passer d’une communication standardisée à destination des masses à une conversation personnalisée avec une multitude d’individus.

Pour parler d’une voix humaine, les entreprises doivent partager les centres d’intérêt de leurs communautés.

Nous n’avions pas encore franchi la porte du XXIème siècle que nous avions sous le nez la réponse à nos interrogations du moment : Comment faire naître une communauté d’intérêt autour de mon entreprise et de ses services ? Comment interagir avec cette communauté ?

Ça veut dire quoi parler de façon humaine à mes clients ?

« Nous sommes également les travailleurs qui font fonctionner votre entreprise. Nous voulons parler aux clients directement de notre propre voix et non selon des platitudes écrites dans un scénario. » Ah ouais ! On ne serait pas en train de parler d’expérience client là ?

À quoi va vous servir le Cluetrain Manifesto ?

Ce texte relativement court et dans son « jus » vous permet de revenir aux sources sans vous polluer l’esprit avec les discours techniques des experts du Digital.

Trop souvent, les éditeurs de logiciels, les experts et consultants en marketing digital, social selling, inbound marketing et autres joyeusetés vous parlent de techniques d’engagement, vous disent de travailler votre mix POEM, de définir vos buyers personas…Blablabla.

Qui vous dit pourquoi le faire ? Vous entendez parler de lead gen, de demand gen, d’ABM, de Cx et nous vous pressons de faire tout ça pour le bien-être de votre business et de votre chiffre d’affaires.

Pourquoi vous devez entrer dans la grande conversation qui se déroule sur un internet ?

Tout simplement parce que les marchés sont des conversations. Aujourd’hui en ne faisant pas cela, vous êtes comme le grand-père d’Heidi qui reste seul dans sa montagne parce que c’est un vieux grincheux. S’il ne va pas au village vendre sa production de fromages, personne ne va faire l’effort d’aller vers lui.

Que cela vous fasse peur, vous agace, que vous ayez envie de le nier jusqu’à la fin des temps n’y changera rien. C’est sur internet, c’est à travers les réseaux sociaux, c’est avec vos clients, vos collaborateurs, vos fournisseurs et vos concurrents qu’il faut maintenant entrer en conversation et c’est l’ensemble des collaborateurs qui peut le faire.

La bonne nouvelle est que c’est humain, que vos clients et collaborateurs sont prêts depuis longtemps (même vous en tant que consommateurs le faites déjà) et que l’investissement pour se lancer est faible et les bénéfices importants.

Les marchés sont des conversations et vous allez prendre plaisir à prendre la parole et discuter avec votre communauté.

Joselito

Josélito arpente depuis bientôt 20 ans les chemins du commerce et du marketing B2B. Après plusieurs années au service des clients stratégiques de Bouygues Télécom, il est dans les premiers à faire le pari de l’inbound marketing en France. En 2014 il lance Huaira Kausay, une plateforme de services dédiée aux directions commerciales et marketing des PME qui souhaitent se lancer dans l’expérience client. Un coup de baguette magique et le voici chez Merlin/Leonard où il fait naître l’académie de l’expérience client et la Guilde qui accompagne les organisations dans la création et la mise en œuvre de plateforme d’expérience client. Quand il n’est pas au château avec Leonard ou dans sa cabane en forêt, il arpente le pays pour offrir conseil (et malice) aux reines, rois et chevaliers en quête du Graal de l’expérience client.